• Geraldine Lacides-Ilunga

Parc N'Sele: Un monde à part

Dernière mise à jour : avr. 13

Catégorie: Voyage | Géographie


Avec 1000 hectares, le parc animalier de la vallée de N’sele offre aux visiteurs un spectacle éblouissant et une expérience hors du commun.


Parc de N'Sele
Parc de N'Sele

UN MONDE À PART


Situé à quelques minutes de l’aéroport de Ndjili à Kinshasa, le parc regorge d’une nature luxuriante où se déverse la rivière N’sele, imposante et profonde à l’image du pays. En s’y approchant, les visiteurs ressentent l’air frais et pur au creux des narines. Aux barrières, des hommes en uniforme se dressent au garde à vous et vous saluent humblement. Plus loin, on observe une route tracée entre deux collines vertes où gambadent zèbres,  girafes, chimpanzés et toute autre espèce herbivore.


Le parc nous réserve d’autres surprises, lorsqu’on avance,  on aperçoit un lac artificiel, des canoë-kayaks, des chevaux, des tyroliennes pour les activités sportives et un restaurant perché tout en haut d’une colline. 

En levant les yeux, le ciel bleu azur se présente à nos yeux, sans nuage, on sent tout de suite un calme, une sérénité qui nous change de la ville grouillante qu’est Kinshasa. À proximité, on  observe des parterres de fleurs qui sillonnent le parc et viennent apporter une touche idyllique à cet endroit.


L'HISTOIRE


C’est le 2 juin 2018 que ce site touristique ouvre ses portes au public. Cependant, c’est en 1966 que le  Président Mobutu Sese Seko ouvre le domaine présidentiel de la Nsele.  C’est à cet endroit que se trouvait la luxueuse maison de Mobutu. Recourvant plusieurs centaines d’hectares, l’ancien président y développe l’agriculture d’élevage et construit plusieurs enclos abritant lions, guépards, okapis et plusieurs autres espèces. C’est sur ce domaine que Mobutu, Étienne Tshisekedi, Justin Bomboko et Singa Udju rédigent le manifeste du MPR, le 17 Avril 1967.


Image: Étienne Tshisekedi à gauche et Mobutu Sese Seko à droite
Étienne Tshisekedi à gauche et Mobutu Sese Seko à droite

Le parc voit ensuite apparaître le complexe du MPR  avec des pavillons, des salles de réunion, des salles de fêtes et autres installations. Le parc accueillait de nombreux habitants principalement les Week-End. Les Européens qui y vécurent se rappellent de manière nostalgique, faire le voyage entre la Gombe et N’sele. Malheureusement, le domaine est laissé à l’abandon après les pillages de 1991. Heureusement en 2013, l’ICCN ( Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) reprend le parc en main et lui redonne un nouveau souffle.


< Précédent | Suivant >

CONGO Étoile recommande