• Geraldine Lacides-Ilunga

RDC Le Deuxième Poumon de la Planète

Catégorie: Voyage | Géographie



L'une des richesses la plus méconnue du Congo est sa forêt. Elle reçoit un volume élevé de pluie chaque année, et elle possède une biodiversité unique au monde. Avec 6 000 espèces d'arbres différentes et 10.000 variétés d'animaux sauvages, la forêt tropicale du Congo est hautement considérée comme un haut lieu de la biodiversité. Les différentes espèces fauniques jouent un rôle essentiel dans le développement du paysage forestier en contrôlant les types de végétation qui dominent les différentes zones.


La faune de cette forêt tropicale comprend des espèces rares telles que le léopard, l'okapi, l'hippopotame, le boa, le perroquet gris d'Afrique, le bonobo, le serpentaire du Congo, le grand renard volant, etc... Le bassin du Congo abrite également des gorilles de montagne, des gorilles de plaine, des chimpanzés et des éléphants de forêt, ainsi qu'environ 1 000 espèces d'oiseaux. 150 groupes ethniques distincts y habitent, dont beaucoup pratiquent encore un mode de vie traditionnel de chasseurs-cueilleurs.


Pourquoi la qualifie-t-on de deuxième poumon de la planète?


Mesurant près de 2 millions de mètres carrés, ce qui correspond approximativement à la taille du Mexique, la forêt du bassin du Congo régule la composition de l'atmosphère et aide à compenser l'effet du changement climatique. Par la photosynthèse, les arbres absorbent et conservent d'énormes quantités de dioxyde de carbone dans leurs feuilles, leurs branches, leurs troncs et libèrent ensuite de l'oxygène.



Les tourbières de la Cuvette Centrale dans le bassin central du Congo, dont l'existence était inconnue il y a cinq ans, couvrent 145 500 kilomètres carrés, une superficie plus grande que l'Angleterre. Ils emprisonnent 30 milliards de tonnes de carbone, ce qui fait de la région l'un des écosystèmes les plus riches en carbone de la planète.



La tourbe est un sol de zone humide organique fabriqué à partir de débris végétaux partiellement décomposés, plus couramment trouvés dans les environnements frais. Les tourbières saines agissent comme des puits de carbone, éliminant du carbone de l'atmosphère grâce à la croissance des plantes. En raison de leur éloignement, les tourbières du bassin du Congo sont relativement intactes.

Les études environnementales placent la République démocratique du Congo (RDC) comme le deuxième pays le plus important au monde pour les stocks de carbone de la tourbe tropicale.



< Précédent | Voyage/Géographie >

CONGO Étoile recommande